Avoir envie – avoir besoin – dialogue

Dialogue pour étudier la grammaire : avoir envie de – avoir besoin de


  • Objectif grammatical : pronom en & avoir envie / besoin de au présent
  • Niveau : Delf A2
  • Registre : Informel

Situation : Nao propose à Vincent de venir faire une visite guidée dans les rues de Paris.

DIALOGUE :

Nao : Tu fais quoi cet après-midi ?
Vincent : Rien de spécial. Pourquoi ?
Nao : J’ai besoin d’informations sur les rues de Paris, alors je vais faire une visite guidée dans Paris. Tu veux venir avec moi ?
Vincent : Tu n’as pas besoin de faire la visite guidée, tu as Wikipédia pour ça. Et puis, je n’ai pas très envie de me promener par un temps pareil.
Nao : D’abord, la météo annonce du beau temps pour cet après-midi ensuite j’ai besoin de connaître des anecdotes et pour ça, rien de plus efficace qu’un guide expérimenté.
Vincent : C’est vrai. mais de toute façon, je n’ai pas envie de marcher aujourd’hui.
Nao : Qu’est-ce que tu as envie de faire alors ?
Vincent : J’ai juste envie d’être chez moi. J’ai besoin de calme. Tu comprends ?
Nao : Je comprends que je vais être en retard si je continue à te parler. Allez, j’y vais. Bises.

QUESTIONS :

  1. Vincent fait quoi cet après-midi ?
  2. Pourquoi est-ce que Nao veut faire une visite guidée dans Paris ?
  3. Vincent pense quoi de cette visite guidée ?
  4. Vincent veut faire quoi aujourd’hui  ?
  1. Il ne fait rien de spécial.
  2. Parce qu’elle a besoin d’informations sur les rues de Paris.
  3. Il pense que Nao n’en a pas besoin et qu’elle pourrait utiliser Wikipédia.
  4. Il n’a rien envie de faire. Il a juste envie de rester chez lui.

VRAI FAUX :

  1. Vincent n’a pas envie d’accompagner Nao.
  2. Nao a besoin de connaître des anecdotes sur Paris.
  3. Vincent a envie de rester chez lui.
  4. Vincent a besoin de calme.
  1. vrai
  2. vrai
  3. vrai
  4. vrai

 

DÉVELOPPEMENT :

Répondez librement aux questions suivantes :

  1. De quoi avez-vous besoin aujourd’hui ?
  2. De quoi n’avez-vous pas besoin ?
  3. De quoi avez-vous envie ?
  4. De quoi n’avez vous pas envie ?

Dialogue pour étudier la grammaire : l’attribut du sujet

 

  • Objectif grammatical : la description
  • Niveau : Delf A2
  • Registre : Informel

Situation : Lucie et Jean parlent de la personne idéale.


🔷 DIALOGUE :

Lucie : Pour toi, la femme idéale, elle est comment ?
Jean : La femme idéale ? Pour moi, c’est une femme douce, gentille, intelligente. Elle est grande, mais pas trop.
Lucie : C’est-à-dire ?
Jean : Une femme de taille moyenne, mince, avec les cheveux longs.
Lucie : Blonde ou brune ?
Jean : Brune. Elle est assez jeune… enfin, le même âge que moi.
Lucie : C’est marrant, je corresponds exactement à tes critères de femme idéale… je suis douce, gentille, intelligente, de taille moyenne. Je suis mince, j’ai les cheveux longs, je suis brune et j’ai le même âge que toi.
Jean : Oui, c’est amusant. Et pour toi, l’homme idéal, il est comment ?
Lucie : Pour moi, l’homme idéal, il est très grand et très musclé. Il est beau, riche, séduisant, intelligent. Il est aussi très sportif et poli. Oui, poli ! Ça, c’est important. En fait, c’est tout le contraire de toi.

🔷VOCABULAIRE :

  • la taille :  être grand, petit, de taille moyenne
  • les cheveux : avoir les cheveux blonds, bruns, roux, blancs, gris, châtains, courts, longs, être blond(e), être brun(e)
  • être une femme + adjectif : douce, gentille, intelligente, musclée, polie, belle, riche, séduisante, sportive
  • être un homme + adjectif : doux, gentil, intelligent, musclé, poli, beau, riche, séduisant, sportif
  • âge : avoir le même âge, être plus âgé(e), être plus jeune

🔷QUESTIONS :

  1. Comment est la femme idéale pour Jean ?
  2. Qui correspond à ces critères ?
  3. Comment est l’homme idéal pour Lucie ?
  4. Est-ce que Jean correspond à ces critères ? Pourquoi ?
  1. C’est une femme douce, gentille, intelligente, de taille moyenne, mince, avec les cheveux longs, brune du même âge que lui.
  2. C’est exactement la description de son amie Lucie.
  3. C’est un homme très grand et très musclé. Il est beau, riche, séduisant, intelligent, très sportif et poli.
  4. Non, c’est tout le contraire de Jean.

🔷 VRAI ou FAUX

  1. Jean préfère les femmes plus jeunes.
  2. Lucie aime les hommes musclés.
  3. Jean préfère les brunes.
  4. Lucie aime les hommes polis.
  1. Faux, il préfère les femmes du même âge que lui.
  2. vrai
  3. vrai
  4. vrai

 

🔷 DÉVELOPPEMENT

Répondez librement aux questions suivantes :

  1. Pour vous, comment est l’homme ou la femme idéale ?
  2. Pour vous, comment est l’ami idéal ?
  3. Pour vous comment est le professeur idéal ?

Qu’est-ce que tu fais le week-end ?

🔷 DIALOGUE :

Georges : Tu fais quoi le week-end en général ?
Annie : Je travaille dans un bar le samedi et le dimanche je fais du tennis.
Georges : Tu ne sors pas ?
Annie : Après mon travail, oui, ça m’arrive de temps en temps, mais je préfère rentrer directement.
Georges : Et tu joues au tennis toute la journée du dimanche ?
Annie : Je joue dans un club et on a un match chaque semaine le matin. L’après-midi, je ne joue pas, je fais juste un peu de rangement chez moi.
Georges : Moi, c’est pareil, je profite du dimanche pour faire du rangement. Par contre, le samedi soir, je sors.
Annie : Avec Benoît ?
Georges : Avec Benoît et Alix, ces derniers temps on est souvent au Balto. Tu peux venir nous y rejoindre après ton boulot.
Annie : Je vais y réfléchir.

🔷 QUESTIONS :

  1. Annie fait quoi le samedi ?
  2. Elle fait quoi le dimanche ?
  3. Elle sort quand ?
  4. Et Georges, qu’est-ce qu’il fait le week-end ?
  1. Elle travaille dans un bar le samedi.
  2. Le dimanche, elle fait du tennis le matin et du rangement l’après-midi.
  3. Ça lui arrive de sortir après le travail de temps en temps.
  4. Il sort le samedi soir. Il reste chez lui le dimanche pour faire du rangement.

 

🔷 VRAI – FAUX :

  1. Annie sort souvent après son travail.
  2. Annie a un match de tennis le dimanche après-midi.
  3. Georges ne fait pas de rangement le samedi.
  4. Georges propose à Annie de le rejoindre au Balto.
  1. faux
  2. faux
  3. vrai
  4. vrai

FLE – parler du week-end

FLE parler du week-end : dialogue modèle pour poser des questions et répondre à questions à propos du week-end.


liste de vocabulairejouer de


FLE parler du week-end


🔷 DIALOGUE :


Georges : Qu’est-ce que vous faites le week-end en général ?

Annie : Le week-end ? Le samedi, j’ai ma leçon de guitare. Après, je vais souvent au cinéma avec des amis.

Georges : Vous jouez de la guitare classique ?

Annie : Non, je fais de la guitare folk.

Georges : Et le dimanche, que faites-vous ?

Annie : Le dimanche, je fais la grasse matinée et puis je fais le ménage. Mais, s’il fait beau, je préfère aller à la montagne ou à la mer. Et vous, qu’est-ce que vous faites le week-end en général ?

Georges : Moi, je travaille le samedi. Mais, le samedi soir, je sors souvent avec mes collègues après le travail.

Annie : Et le dimanche, vous ne travaillez pas ?

Georges : Non, heureusement. Alors le dimanche matin, moi aussi, je fais la grasse matinée et l’après-midi, je vois des amis ou je fais du shopping.

 

🔷 VOCABULAIRE :

le temps : 

le week-end – le samedi – le dimanche – en général – le matin – l’après-midi – le soir – le samedi soir – le dimanche matin

les activités : 

jouer de la guitare – aller au cinéma – aller à la montagne – aller à la mer – faire la grasse matinée – sortir avec ses collègues – faire du shopping – voir des amis – avoir une leçon de guitare – faire le ménage

🔷 QUESTIONS :

  1. Annie fait quoi le samedi ?
  2. Annie fait quoi le dimanche ?
  3. Georges fait quoi le samedi ?
  4. George fait quoi le dimanche ?
  1. Elle a sa leçon de guitare et après elle va souvent au cinéma avec des amis.
  2. Le dimanche, elle fait la grasse matinée et puis elle fait le ménage. 
  3. Il travaille le samedi. Le samedi soir, il sors souvent avec ses collègues après le travail.
  4. Le dimanche matin, il fait la grasse matinée et l’après-midi, il voit des amis ou il fait du shopping.

 

🔷 VRAI – FAUX :

  1. Annie a une leçon de guitare classique le samedi matin.
  2. Annie aime aller à la montagne ou à la mer quand il fait beau.
  3. Georges reste chez lui en général le samedi soir.
  4. George se repose le dimanche matin.
  1. faux (c’est une leçon de guitare folk)
  2. vrai
  3. faux (il sort avec ses collègues)
  4. vrai

 

🔷 DÉVELOPPEMENT :

Et vous ?

  1. Qu’est-ce que vous faites le samedi matin en général ?
  2. Que faites-vous le samedi après-midi en général ?
  3. Vous faites quoi le samedi soir en général ?
  4. Vous faites quoi le dimanche matin en général ?
  5. Qu’est-ce que vous faites le dimanche après-midi en général ?
  6. Que faites-vous le dimanche soir en général ?

Thème : FLE parler du week-end

 

 

Parler de son emploi du temps

🔷 SITUATION :

Georges pose des questions sur l’emploi du temps de Pauline.

🔷 DIALOGUE :

Georges : Tu as cours mercredi ?
Pauline : Oui, j’ai cours tous les jours sauf le week-end.
Georges : Quand est-ce que tu as cours de maths ?
Pauline : J’ai cours de maths le lundi, le mercredi et le vendredi.
Georges : Trois fois par semaine ?
Pauline : Oui, les cours durent deux heures.
Georges : Tu as ton cours de dessin quel jour ?
Pauline : Mon cours de dessin, c’est le mardi.
Georges : C’est de quelle heure à quelle heure ?
Pauline : C’est de treize heures à quinze heures.
Georges : Et qu’est-ce que tu fais après ?
Pauline : Après, j’ai un cours de tennis.

🔷 VOCABULAIRE :

→ les jours de la semaine :

lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche

→ les cours : 

un cours de français, un cours d’anglais, un cours de maths, un cours d’histoire, un cours de chimie, un cours de piano, un cours de dessin, un cours de tennis

→ le temps, la durée, la fréquence : 

une heure, une fois, trois fois par semaine, tous les jours, sauf le week-end, durer, de quelle heure à quelle heure ? , de treize heures à quinze heures

🔷 QUESTIONS :

  1. Pauline a cours quels jours ?
  2. Le cours de dessin de Paulin est quel jour ?
  3. Son cours de dessin est à quelle heure ?
  4. Pauline fait quoi après son cours de dessin ?
  1. Elle a cours tous les jours sauf le week-end. Elle a cours le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi et le vendredi. Elle n’a pas cours le samedi et le dimanche.
  2. Le cours de dessin de Pauline est le mardi.
  3. Il est de 13h à 15h.
  4. Elle a un cours de tennis.

 

🔷 VRAI FAUX :

  1. Pauline n’a pas cours tous les jours.
  2. Pauline a cours de maths trois fois par semaine.
  3. Le cours de maths de Pauline est à deux heures.
  4. Pauline a cours tous les jours sauf le dimanche.
  1. vrai
  2. vrai
  3. faux : Son cours de maths dure deux heures.
  4. faux : Elle a cours tous les jours sauf le samedi et le dimanche.

 

🔷 À vous !

Regardez l’emploi du temps de Pauline et posez des questions sur :

  1. les cours d’anglais
  2. les cours de français
  3. les cours de chimie
  4. les cours d’histoire
  5. les cours de sport

 

🔷 DÉVELOPPEMENT :

Répondez librement aux questions suivantes :

  1. Vous avez cours de français quels jours ?
  2. Vous avez quels cours le lundi ?
  3. Vous avez cours le week-end ?

 

 

Faire des choix

DIALOGUE :

Vincent : Qu’est-ce que tu préfères ? Avoir deux jambes à la place des bras ou un un bec de cigogne ?

Nadège : C’est quoi cette question ? Ni l’un ni l’autre, évidemment.

Vincent : Non, il faut choisir : soit avoir deux jambes à la place des bras, soit un bec de cigogne.

Nadège : J’ai le droit de choisir la taille du bec ?

Vincent : Non, c’est standard. C’est un bec de cigogne quoi.

Nadège : Ouais, mais ça pourrait être un bec de bébé cigogne.

Vincent : Non, un bec super long !

Nadège : Bon, alors je choisis les jambes à la place des bras.

Vincent : Ok, c’est noté. Qu’est-ce que tu préfères ? Manger une pizza aux petites araignées encore vivantes ou une pizza aux grosses blattes mortes ?

Nadège : Oh, non ! Rien, je préfère encore ne pas manger.

Vincent : Oui, mais tu vas mourir.

Nadège : Hein ?

Vincent : Si tu ne manges pas, tu vas mourir.

Nadège : Je mangerai autre chose.

Vincent : Allez, tu dois choisir ! La vie, c’est savoir faire des choix.

Nadège : Alors, je fais le choix de ne pas répondre à tes questions.


DÉVELOPPEMENT :

Répondez librement aux questions. Essayez de justifier votre réponse.

  1. Vous préférez avoir deux jambes à la place des bras ou un un bec de cigogne ?
  2. Vous préférez manger une pizza aux petites araignées encore vivantes ou une pizza aux grosses blattes mortes ?

À vous !

Proposez des choix absurdes.

Parler d’une personne – dialogue

Parler d’une personne – dialogue

 

🔷 DIALOGUE  :

Cécile : C’est qui ?
Vincent : C’est Marion, ma cousine.
Cécile : Elle est mignonne à croquer.
Vincent : Oui, tu as vu comme elle ressemble à sa sœur ?
Cécile : C’est incroyable, elles ne sont pas jumelles ?
Vincent : Non, elles ont un an de différence.
Cécile : C’est fou ça, elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau. On dirait vraiment deux sœurs jumelles. Et là, c’est qui ?
Vincent : C’est Jules, mon oncle.
Cécile : Il est fagoté comme un as de pique !
Vincent : Comme tu es mauvaise langue !
Cécile : Comme toujours !

🔷 VOCABULAIRE  :

  • être mignon à croquer : se dit d’une personne très mignonne, très jolie
  • se ressembler comme deux gouttes d’eau : se dit de personnes qui se ressemblent beaucoup
  • être fagoté comme un as de pique : se dit d’une personne qui s’habille mal
  • être mauvaise langue : se dit d’une personne médisante

🔷 EXERCICE  :

Choisissez la phrase ayant le même sens.

🔷 VRAI FAUX :

  1. Jules est bien habillé.
  2. Marion et sa soeur n’ont pas le même âge.
  3. Marion et sa soeur se ressemblent beaucoup.
  4. Marion n’est pas jolie.
  1. faux
  2. vrai
  3. vrai
  4. faux

Parler d’une personne – dialogue

À l’agence immobilière 3

Franck est à la recherche d’une maison. Il a contacté une agence immobilière par e-mail et vient se présenter à l’agence pour avoir des informations concrètes sur les maisons qu’on lui propose. L’employée lui propose plusieurs choix et elle lui propose d’aller visiter une maison le jour même.

Objectifs :

  • communication : expressions de base pour louer un appartement ou une maison
  • niveau : Delf B1
  • langue : courant / soutenu

DIALOGUE :

l’employée : Bonjour.
Franck : Bonjour, je suis Yann Bobin. Je vous ai contacté par e-mail.
l’employée : Ah, monsieur Bobin. Asseyez-vous. Alors, vous êtes à la recherche d’un appartement…
Franck : D’une maison…
l’employée : Pardon, d’une maison près du lycée Descartes. Et vous souhaiteriez emménager en septembre prochain.
Franck : Oui, septembre au plus tard. La deuxième quinzaine d’août serait idéale. Je vais y travailler et mon fils y sera scolarisé.
l’employée : Alors, pour une maison près du lycée, ça va être compliqué. Par contre, j’ai plusieurs appartements donnant sur un jardin privatif à vous proposer pour moins de 900 euros charges comprises.
Franck : Faites-voir. C’est pas mal.
l’employée : Vous avez trois chambres, un grand salon, salle de bains avec douche et baignoire et la cuisine est équipée. Peu de différence avec une maison tout compte fait.
Franck : À part les voisins du dessus.
l’employée : Justement, celui que vous êtes en train de regarder devrait vous plaire. L’étage au dessus est pour ainsi dire inhabité presque toute l’année. Il appartient à votre propriétaire et il n’y vient qu’en août.
Franck : Et le reste du temps, il ne le loue pas à des étudiants…
l’employée : Non, c’est juste un pied à terre qu’il veut disponible quand il est de passage en Touraine.
Franck : Et le loyer est de combien vous disiez ?
l’employée : 900 euros charges comprises.
Franck : C’est au rez-de-chaussée…
l’employée : Oui, et vous voyez il y a aussi une terrasse, et c’est sans vis-à-vis. Vous avez du temps maintenant ? Je vous le montre si vous voulez.
Franck : Oui, pourquoi pas.
l’employée : Il est à deux pas d’ici. Attendez, je vais chercher les clefs.

QUESTIONS :

  1. Franck souhaiterait emménager quand ?
  2. Où voudrait-il habiter ?
  3. Quel est le montant du loyer qu’on lui propose ?
  4. Que lui propose-t-on exactement ?

À l’agence immobilière 2

Yann cherche un appartement à louer. Il se rend dans une agence immobilière et on lui propose un appartement intéressant. Dans ce dialogue, vous apprendrez à obtenir des informations pour pouvoir louer facilement un appartement, poser des questions sur le prix, les charges, le type d’appartement. Cette leçon comprend une fiche à imprimer  avec les questions, les réponses et le fichier audio.



🔷 Objectif :

  • louer un appartement ou une maison
  • les nombres ordinaux

🔷 DIALOGUE :

l’employée : Bonjour.
Yann : Bonjour, je cherche un appartement.
l’employée : Oui, dans quel arrondissement ?
Yann : Dans le 17ème.
l’employée : Vous cherchez quel type d’appartement ?
Yann : Il me faut un T2.
l’employée : Alors, T2… 17ème. Quel est votre budget ?
Yann : 1400 euros par mois.
l’employée : Bien, je vais regarder ce qu’on a. Voilà, j’ai un T2 à 1450 euros sans les charges rue des Dames.
Yann : Les charges sont de combien ?
l’employée : 75 euros. Ça vous ferait du 1525 euros.
Yann : ça passe encore. Vous avez autre chose ?
l’employée : C’est ce que j’ai de moins cher dans le 17ème. Sinon, j’ai plus de choix dans le 19ème ou le 20ème.
Yann : J’ai besoin d’être dans le 17ème, mes parents y habitent, ils pourront venir me voir à pied.
l’employée : Voilà les photos. C’est très lumineux.
Yann : C’est au sixième ?
l’employée : Il y a un ascenseur. Et il fonctionne bien. Vous avez du temps maintenant ? Je vous le montre si vous voulez.
Yann : Oui, pourquoi pas.
l’employée : Il est à deux pas d’ici. Suivez-moi.

🔷 QUESTIONS :

  1. Yann cherche quel type d’appartement ?
  2. Quel est son budget ?
  3. Quel est montant du loyer + charge de l’appartement qu’on lui propose ?
  4. Pourquoi souhaite-t-il être dans le dix-septième arrondissement ?
  1. Il cherche un T2.
  2. Il a un budget de 1400 euros par mois.
  3. 1525 euros.
  4. Parce que ses parents habitent dans le 17e.

 

🔷 VRAI FAUX :

  1. L’appartement sans les charges est à moins de 1500 euros.
  2. Il y aurait plus de choix dans le 19e.
  3. On lui propose un appartement trop cher.
  4. L’appartement est loin de l’agence.
  1. vrai
  2. vrai
  3. Faux (c’est au dessus du budget mais ça passe)
  4. Faux (il est à deux pas).

 

🔷 PROLONGEMENT

Répondez librement aux questions suivantes :

  1. Êtes-vous propriétaire ou locataire ?
  2. Est-ce que les appartements sont chers dans votre ville ?
  3. Dans quel quartier de Paris vous pourriez vivre ? Pourquoi ?
  4. Pourriez-vous décrire l’appartement idéal ?

L’éducation n’est plus ce qu’elle était !

Dialogue sur le thème « L’éducation n’est plus ce qu’elle était ». D’année en année, on se lamente de l’évolution des programmes scolaires. La société est divisée en deux groupes :  les réactionnaires qui souhaiteraient une éducation basée sur les fondamentaux que sont l’écriture et la lecture et les progressistes qui considèrent qu’il faut adapter l’école à son temps et aux attentes des élèves.


Objectifs :

  • parler du système éducatif
  • donner son point de vue sur les programmes scolaires
  • contredire gentiment et argumenter

DIALOGUE :

Yan : L’éducation n’est plus ce qu’elle était !
Emma : Pourquoi tu dis ça.
Yan : Non, mais attends ! Non seulement le niveau baisse d’année en année, mais en plus le corps enseignant s’auto-satisfait de mettre le code informatique comme matière supplémentaire.
Emma : Et alors ? C’est formidable. Cela montre que l’école sait s’adapter à son époque !
Yan : Mais tu n’y comprends rien.
Emma : Bah, explique-moi alors, puisque je ne sais rien.
Yan : L’informatique va évoluant, c’est une discipline en constante évolution. Ce qui est utilisé aujourd’hui sera désuet demain.
Emma : Oui, c’est ce que je te dis vieux réac ! L’école sait se mettre au diapason et suit l’évolution de notre société.
Yan : Mais l’école n’est pas faite pour satisfaire les besoins des entreprises pour les cinq prochaines années ! Les connaissances qu’on acquiert doivent nous être utiles toute la vie.
Emma : Et qu’est-ce qui n’évolue pas alors, selon toi ? La page d’écriture à la main à une époque où on écrit tout sur ordinateur. Et puis excuse-moi, monsieur je sais tout, mais écrire au stylo bille, c’était déjà une révolution qui faisait grincer les dents les défenseurs de la plume !
Yan : Peut-être, mais on est à une époque où, aux rares occasions de devoir écrire à la main, on passe pour un débile avec une écriture d’enfant et une orthographe approximative. Je ne dis pas ça pour avoir l’air vieux jeu.
Emma : Et bien, c’est raté mon vieux.
Yan : Non, mais, c’est super important. Quoi de plus utile que bien dire, bien lire, bien écrire, bien comprendre ?
Emma : Bien penser peut-être ? Écoute grincheux, on va arrêter là la conversation et on va passer à table, tu veux bien ?

PROLONGEMENT :

  1. Êtes-vous plutôt progressiste ou réactionnaire ?
  2. Que pensez-vous des arguments de Yan ?
  3. Comment trouvez-vous la répartie de Emma ?
  4. Pensez-vous que l’éducation n’est plus ce qu’elle était ?