La fin du Minitel

Le Minitel a aussi été une manière de discuter avec des inconnus et parfois se rencontrer. On appelait cela le Minitel rose. Des milliers d’histoires ont été écrites à ce sujet. On y traitait des rencontres heureuses ou malheureuses. Le Minitel rose permettait de dialoguer avec d’autres utilisateurs par des messages courts, il offrait aussi la possibilité d’envoyer des courriers électroniques ou de passer des petites annonces.

La chèvre de monsieur seguin

M. Seguin n’avait jamais eu de bonheur avec ses chèvres. Il les perdait toutes de la même façon : un beau matin, elles cassaient leur corde, s’en allaient dans la montagne, et là-haut le loup les mangeait. Ni les caresses de leur maître, ni la peur du loup, rien ne les retenait. C’était, paraît-il, des chèvres indépendantes, voulant à tout prix le grand air et la liberté.

Tags: , |