voir – voire : Quelle différence ?

Quelle est la différence entre voir et voire ? Passez le test !

,

🔷 VOIR = verbe

Il n’y a pas de -e à la fin. Le verbe est à l’infinitif.

Exemples :

Je vais voir mon frère.

Tu veux voir quel film ?

Elle peut voir ses amis ce soir ?

C’est à voir !

Qu’est-ce qu’il y a à voir ?

Cela n’a rien à voir.


🔷 VOIRE = adverbe

On écrit VOIRE (avec un -e à la fin) pour dire « et même« . On l’emploi pour renforcer une idée.

Exemples :

Ils ont dû rester de longs mois voire de longues années sur cette île.

( = Ils ont dû rester de longs mois et même de longues années sur cette île.)

Marc compte investir 20 voire 30 millions d’euros dans le projet.

( = Marc compte investir 20 et même 30 millions d’euros dans le projet.)

Elle le trouvait imprudent voire totalement inconscient !

( = Elle le trouvait imprudent et même totalement inconscient !)

Ce qu’il disait était peu original voire sans intérêt.

( = Ce qu’il disait était peu original et même sans intérêt.)

 

ORTHOGRAPHE



 

-t- placé entre verbe son sujet

Quand le -t- placé entre le verbe et son sujet, on dit qu’il est euphonique ou analogique.

Règle :

On écrit -t-  à la forme interrogative lorsqu’il y a inversion du verbe et du sujet.

Pour voir apparaître le -t-, il y a trois conditions :

  1. Le verbe est à la troisième personne du singulier.
  2. Le verbe se termine par une voyelle ou par -c.
  3. Le pronom sujet commence par une voyelle.

Exemples :

Pierre étudie-t-il l’anglais ?

Aime-t-elle ce dessert ?

Convainc-t-on un philosophe autrement que par les mots ?

Y a-t-il suffisamment de temps ?

Remarque 1 :

Très souvent, la terminaison du verbe à la troisième personne du singulier est -t ou -d. On met alors juste un tiret entre le verbe et le sujet.

Exemples :

Le train part-il à 8 heures comme prévu ?

La vérité sort-elle toujours de la bouche des enfants ?

Prend-il le temps de relire ses notes avant ses discours ?

Veut-on vraiment travailler plus ?

Remarque 2 : attention à ne pas confondre t’ et -t-.

  • « -t- » est ajouté pour sa valeur euphonique. Il n’a pas de valeur grammaticale, c’est juste pour l’oreille.
  • « t’ « est un pronom. Il remplace « à toi » ou  » toi ».

Observez les cas suivants :

Il t’a dit que tout allait bien.

T’a-t-il dit que tout allait bien ?

 

Accent circonflexe et conjugaison

🔷Quand doit-on mettre un accent circonflexe sur un verbe conjugué ?

A. Sur le U de certains participes passés :

Observez :

AU PRÉSENTAU PASSÉ COMPOSÉ
  • devoir : je dois
  • j’ai dû

⚠︎ Écrivez ainsi : Il voulait du pain. Mais il n’y en avait plus. Il a  aller en chercher J’ai  acheter du chocolat.

⚠︎ C’est aussi le cas des verbes « croître → crû » « recroître→ recrû » et  « mouvoir→ mû ».


B. Au passé simple, aux première et deuxième personnes du pluriel de TOUS les verbes.

Exemples pour les verbes du premier groupe :

AIMERPARLERDANSER
  • nous aimâmes
  • vous aimâtes
  • nous parlâmes
  • vous parlâtes
  • nous dansâmes
  • vous dansâtes

Exemples pour les verbes du deuxième groupe :

FINIRCHOISIRNOIRCIR
  • nous finîmes
  • vous finîtes
  • nous choisîmes
  • vous choisîtes
  • nous noircîmes
  • vous noircîtes

Exemples pour les verbes du troisième groupe :

ÊTREVENIRFAIRE
  • nous fûmes
  • vous fûtes
  • nous vînmes
  • vous vîntes
  • nous fîmes
  • vous fîtes

À l’imparfait du subjonctif, à la troisième personne du singulier de TOUS les verbes.

Exemples pour les verbes du premier groupe :

AIMERPARLERDANSER
  • il aimât
  • il parlât
  • il dansât

Exemples pour les verbes du deuxième groupe :

FINIRCHOISIRNOIRCIR
  • il finît
  • il choisît
  • il noircît

Exemples pour les verbes du troisième groupe :

ÊTREVENIRFAIRE
  • il eût
  • il vînt
  • il fît

📌 Attention au verbe haïr, le tréma est conservé. Ce verbe ne prend pas d’accent circonflexe.

🔷 CAS PARTICULIERS :

Les verbes en -oître, -aître et le verbe plaire, déplaire et complaire.

Règle : L’accent circonflexe est présent sur le « i » précédant la terminaison en « t’.

Exemples :

Elle croît. Il naît. On connaît. Elle plaît. Il déplaît. On complaît.

🐜 Pour les maniacs : attention au verbe croître qu’on doit différencier du verbe croire.

→ Mémorisez la conjugaison du présent.

  • croire : je crois, tu crois, il croit, nous croyons, vous croyez, ils croient
  • croître : je croîs, tu croîs, il croît, nous croissons, vous croissez, ils croissent

🐜🐜🐜Pour les super maniacs :

  • Gésir : il gît (troisième personne du singulier)
  • Clore : il clôt  (troisième personne du singulier)

Quand écrire a ou à / as / ah ?

Doit on écrire à a as ah TEST orthographe


🔷 a =  verbe avoir (troisième personne du singulier).

  • Il a une maison.
  • On a du pain.
  • Cela a de l’importance.
  • A-t-il pris ses médicaments ?
  • A-t-elle compris la leçon ?

💡On peut conjuguer. On peut remplacer par « avait » et la phrase reste correcte :

  • Il a un ami. ➜ Il avait un ami.
  • On a du temps. ➜ On avait du temps.
  • Cela a de l’importance. ➜ Cela avait de l’importance.
  • A-t-il pris ses médicaments ? ➜Avait-il pris ses médicaments ?
  • A-t-elle compris la leçon ? ➜Avait-elle compris la leçon ?

🔷 as =  verbe avoir (deuxième personne du singulier).

  • Tu as un ami.
  • Tu as du temps.
  • Tu as de l’importance.
  • As-tu pris tes médicaments ?
  • As-tu compris la leçon ?

💡On peut remplacer par « avais’ et la phrase reste correcte :

  • Tu as un ami. ➜ Tu avais un ami.
  • Tu as du temps. ➜ Tu avais du temps.
  • Tu as de l’importance. ➜ Tu  avais de l’importance.
  • Astu pris tes médicaments ? ➜Avais-tu pris tes médicaments ?
  • As-tu compris la leçon ? ➜Avais-tu compris la leçon ?

🔷 à = préposition (c’est un petit mot qui indique le lieu, l’appartenance, le temps, etc. )

l’appartenancele lieule temps
  • C’est à moi.
  • C’est à mon frère.
  • Est-ce à vous ?
  • C’est à qui ?
 
  • Il arrive à Paris.
  • Elles vont à la mer.
  • À Lille, il fait froid.
  • À l’extérieur ou à l’intérieur.

 

  • Il arrive à l’heure.
  • Elle part à 7 heures.
  • On arrive à temps.
  • À quelle heure ?

Notez que de nombreux verbes sont suivi de la préposition « à« .

Exemple : penser à / avoir à / écrire à / dire à

au présentau passé composé
  • Il pense à toi.
  • Elle a des choses à faire.
  • Il écrit à Léo.

 

  • Il a pensé à toi.
  • Elle a eu des choses à faire.
  • Il a écrit à Léo.

💡On ne peut pas conjuguer une préposition. On ne peut pas remplacer par « avais » ni « avait ».


🔷 ah = interjection

C’est pour exprimer l’étonnement, la surprise, le rire, l’insistance.

Ah bon ? (l’étonnement)

Ah ! doucement ! ( l’insistance)

Ah ah ah ! (le rire)

💡On ne peut pas conjuguer une interjection. On ne peut pas remplacer par « avais » ni « avait ».

Accord du participe passé des verbes pronominaux

🔷 Observez :

Léo et Thomas se sont téléphoné.

Elle s’est levée.

Ils se sont souri.

Elles se sont promenées.

Elle s’en est voulu.

🔷 Quand accorder le participe passé des verbes pronominaux ?

Règle :

Le participe passé s’accorde toujours avec son complément d’objet direct en genre et en nombre quand le C.O.D. est placé avant l’auxiliaire « être ».

EXEMPLE 1 : 

Elle s’est lavée.

( lavé quoi ? elle-même → s’ = COD : placé avant « être » donc on accorde)

 

participe passe verbes pronominaux

EXEMPLE 2 : 

Elle s’est lavé la tête.

(lavé quoi ? → la tête (= COD : placé après « être » donc on n’accorde pas)

notez :  s’ = à elle même → s’ = COI complément d’objet indirect

EXERCICE : 

🔷 Quelle est la liste des verbes pronominaux invariables au passé composé  ?

se faire, se parler, se permettre, se plaire, se complaire, se déplaire, se rire, se sourire, se succéder, se téléphoner, s’écrire, se nuire, se mentir, s’en vouloir, se suffire, se faire peur, se rendre compte, se faire mal

🔷 LE CAS DE « SE FAIRE+ INFINITIF« 

Règle :

Se faire est toujours invariable au passé composé

Exemples : 

Elle s’est fait remarquer.

Elles se sont fait disputer.

Ils se sont fait embarquer par la police.

Quoi que ou quoique ?


On doit écrire quoi que ou quoique ?


🔷 QUOIQUE  (un mot) est une conjonction de subordination. QUOIQUE signifie BIEN QUE, ENCORE QUE.

Exemples :

  • C’est un homme très compétent quoiqu’il n’ait jamais obtenu de prix. (C’est un homme très compétent bien qu’il n’ait jamais obtenu de prix. )
  • Il est très mature quoique très jeune. (Il est très mature bien que très jeune.)

🔷 UTILISATION : 

➜ QUOIQUE peut être suivi d’un adjectif :

Il est très rapide quoique petit.

➜ QUOIQUE peut être suivi d’un participe passé :

Quoiqu’épuisé, il a pu gravir les 150 marches de l’escalier.

➜ QUOIQUE peut être suivi d’un participe présent :

Quoique sachant que je n’étais pas intéressé, on m’a proposé le job.

➜ QUOIQUE peut être suivi d’une proposition au subjonctif :

Un film qui, quoiqu’il n’ait obtenu aucun prix, est excellent.


📌 Remarque : QUOIQUE + voyelle = élision. Quoiqu’il / Quoiqu’elle / Quoiqu’on / Quoiqu’une / Quoiqu’un


🔷 QUOI QUE  (deux mots) est une locution pronominale. QUOI QUE signifie « QUELLE QUE SOIT LA CHOSE QUE/QUI ».

Exemples :

  • Quoi qu’il en soit, nous ne bougerons pas d’ici.
  • Quoi que tu fasses, je serai là pour toi.
  • Quoi qu’ils pensent, nous le ferons quand même.

🔷 UTILISATION : 

➜ QUOI QUE est suivi d’une proposition au subjonctif.

  • Quoi que tu dises, j’accepterai.
  • Quoi qu’il fasse, il n’y arrivera pas.

règle orthographe quoique / quoi que


Son sont leçon en français facile

🔷 Observez les exemples suivants :

  1. Paul est à Paris. Il est à Paris pour voir son fils.
  2. Paul et Nina sont à Paris. Ils sont à Paris pour voir leur fils.
  3. La musique n’est pas assez forte. Je monte le son.

🔷 EXPLICATION :


➜ son  = adjectif possessif

son = à lui / à elle / le sien / la sienne

(💡 astuce : au pluriel, « son » devient « ses »)

✅ Paul est à Paris. Il est à Paris pour voir son fils

✅ Paul est à Paris. Il est à Paris pour voir ses fils

📌 Notez : « Paul a pris son sac. » Le sac appartient à PauL


➜ son  = nom

son = le bruit, le volume

✅ La musique n’est pas assez forte. Je monte le son.

✅ La musique n’est pas assez forte. Je monte le volume.


➜ sont = verbe être

sont = C’est le verbe être

(💡 Astuce : on peut remplacer par « étaient »)

✅ Paul et Nina sont à Paris. Ils sont à Paris pour voir leur fils.

✅ Paul et Nina étaient à Paris. Ils étaient à Paris pour voir leur fils.


🔷 EXERCICE :

e

Complétez les phrases suivantes par « son » ou « sont ».

  1. C’est ____ travail.
  2. Ils ____ grands.
  3. Elles ____ gentilles.
  4. Je n’entends pas, je monte le _____.
  5. Ce ____ vos affaires.
  6. ____ livre est intéressant.
  7. Il a ouvert ____ sac.
  8. ____ amie est ici.
  9. Malika et Chérif ____ arrivées en avance.
  10. Il prend ____ stylo.
  1. C’est son travail.
  2. Ils sont grands.
  3. Elles sont gentilles.
  4. Je n’entends pas, je monte le son.
  5. Ce sont vos affaires.
  6. Son livre est intéressant.
  7. Il a ouvert son sac.
  8. Son amie est ici.
  9. Malika et Cherif sont arrivées en avance.
  10. Il prend son stylo.

 

 

 

Quand mettre « a » avec accent – leçon a et à

Savez-vous quand mettre a avec accent ? Commencez par passer le test puis lisez la leçon.

Complétez par "a" ou "à".

Complétez par « a » ou « à ».



🔷 CAS 1 : « a » sans accent

Exemples :

  • Paul a un ami français.
  • Julie a faim.
  • Julie a mangé une pomme.

⚠️ « a » sans accent = avoir.

→ C’est un verbe. On peut le conjuguer.

Exemples avec un autre sujet :

  • Paul et sa soeur ont un ami français.
  • Julie et sa soeur ont faim.
  • Julie et son frère ont mangé une pomme.

Exemples à un autre temps :

  • Paul avait un ami français.
  • Julie aura faim.
  • Julie avait mangé une pomme.

🔷 CAS 2 : « à » avec accent

Exemples :

  • Paul habite à Paris.
  • Paul vient à pied.
  • Paul vient à cinq heures.
  • Ce livre est à 10 euros.
  • Ce livre est à moi.
  • Voici un verre à vin.
  • Je n’arrive pas à dormir.

⚠️ « a » avec accent est une préposition (c’est un petit mot placé avant un nom, un pronom ou un verbe à l’infinitif).

SENSEXEMPLE
« à » + un lieuJean travaille à Marseille.
« à » + un moyenJean vient à vélo.
« à » + une heureJean vient à huit heures.
« à » + un prixCe vêtement est à 15 euros.
« à » + un bénéficiaireCe vêtement est à toi.
« à » + fonctionVoici un couteau à fromage.
« à » + verbe à l’infinitifJe commence à manger.

🔷 EXERCICE : complétez.

  1. Jean _____ le temps.
  2. Jules habite _____ Paris.
  3. Tournez _____ droite.
  4. Elle pense _____ toi.
  5. Gilles travaille _____ Marseille.
  6. Marie vient _____ vélo.
  7. J’ai des choses _____ faire.
  8. Il y _____ des livres sur l’étagère.
  9. Jeanne _____ un ami brésilien.
  10. Jeanne vient _____ dix heures.
  11. Ce sac est _____ 100 euros.
  12. Ces stylos sont _____ vous.
  13. Voici un fer _____ repasser.
  14. Elle ont des choses _____ dire.
  15. Tu n’arrives pas _____ dormir.
  16. _____-t-il compris la leçon ?
  17. Cette table est _____ combien ?
  18. Venez _____ midi.
  19. Il rentre _____ pied.
  20.   Manu _____ vingt ans.
      1. Jean a le temps.
      2. Jules habite à Paris.
      3. Tournez à droite.
      4. Elle pense à toi.
      5. Gilles travaille à Marseille.
      6. Marie vient à vélo.
      7. J’ai des choses à faire.
      8. Il y a des livres sur l’étagère.
      9. Jeanne a un ami brésilien.
      10. Jeanne vient à dix heures.
      11. Ce sac est à 100 euros.
      12. Ces stylos sont à vous.
      13. Voici un fer à repasser.
      14. Elle ont des choses à dire.
      15. Tu n’arrives pas à dormir.
      16. A-t-il compris la leçon ?
      17. Cette table est à combien ?
      18. Venez à midi.
      19. Il rentre à pied.
      20.   Manu a vingt ans.

Thème : Quand mettre a avec accent ?

ORTHOGRAPHE



Plus tôt – plutôt

Quelle est la différence entre « plus tôt » et « plutôt » ?



🔷 plutôt

  • nature : adverbe.
  • sens  : de préférence, assez, très

Exemples :

Achète plutôt des fruits.

N’utilise pas ta tablette le soir. Prends plutôt un livre.

Plutôt mourir !

Plutôt deux fois qu’une.

Cette histoire est plutôt intéressante.

 

🔷 plus tôt

  • nature : adverbe
  • sens : contraire de plus tard

Exemples : 

D’habitude, je pars à huit heures. Mais demain, je partirai plus tôt.

Prévenez-nous plus tôt la prochaine fois !

Il est trop tard ! Il fallait venir plus tôt.

Envoie le dossier le plus tôt possible !

Plus tôt tu commences, plus tôt tu finis.

 

🔷 Exercice : complétez par « plutôt » ou « plus tôt ».

  1. Prends ______ cette robe, elle est mieux pour toi.
  2. Elles doivent finir ______ qu’hier !
  3. Cet exercice est ______ difficile.
  4. Ne regarde pas toujours la télé. Viens ______ nous parler.
  5. Réponds à ce message le ______ possible !
  6. D’habitude, elle arrive à vingt heures. Mais hier, elle est arrivée beaucoup ______.
  7. ______ rester à la maison qu’aller travailler pour un salaire de misère.
  8. ______ la mort que la souffrance.
  9. Cette fille est ______ mignonne.
  10.  Il est trop tard. Revenez ______ demain !
  1. Prends plutôt cette robe, elle est mieux pour toi.
  2. Elles doivent finir plus tôt qu’hier !
  3. Cet exercice est plutôt difficile.
  4. Ne regarde pas toujours la télé. Viens plutôt nous parler.
  5. Réponds à ce message le plus tôt possible !
  6. D’habitude, elle arrive à vingt heures. Mais hier, elle est arrivée beaucoup plus tôt.
  7. Plutôt rester à la maison qu’aller travailler pour un salaire de misère.
  8. Plutôt la mort que la souffrance.
  9. Cette fille est plutôt mignonne.
  10.  Il est trop tard. Revenez plus tôt demain !

Allez plus loin : repérez ces mots : dialogue 1    dialogue 2    dictée   texte


 

Accent aigu ou grave ?

Quelquefois, on se demande quand mettre un accent aigu ou un accent grave.  Voici quelques règles pour savoir comment choisir entre l’accent aigu et l’accent grave.

accent aigu ou accent grave

🔷 Règles de base

A. le rapport à la syllabe suivante :

📌 On écrit  » é «  quand la voyelle de la syllabe suivante n’est pas un « e » muet.

📌 On écrit  » è «  quand la voyelle de la syllabe suivante est un « e » muet.

Exemples :  

épisode ⇨ é / pi / sode : la syllabe suivante est /pi/. Ce n’est pas un « e » muet, donc il faut écrire épisode É.P.I.S.O.D.E

présent ⇨pré / sent : la syllabe suivante est /sent/. Ce n’est pas un « e » muet, donc il faut écrire présent P.R.É.S.E.N.T

père ⇨ pè / re  : la syllabe suivante est /re/. C’est un e muet, donc il faut écrire père : P. È R. E


B. Le rapport à lettre finale du mot

📌Un mot ne finit jamais par « è ».

🔷 Exemples :

placé – dansé – rangé

📌 Quand un mot se termine par un -s au singulier, on écrit « è » (jamais « é »)

🔷 Exemples :

près – très – après – ès –

⚠️ Attention :  le S final peut indiquer un pluriel :

🔷 Exemples :

les étés – les bébés – les accès (1)

⚠️ Accès prend un S au singulier.

🔷  Exercice :

Réfléchissons à présent sur les mots ci-dessous. Observez et justifiez l’utilisation de l’accent grave ou de l’accent aigu.

1. j’espère2. nous espérons3. l’espérance4. ils espèrent
5. je préfère6. préférable7. tu préfères8. la préférence
9. créer10. ils créèrent11. j’ai créé12. créer
9. règle10. règlement11. après12. appétit
13. très difficile14. les étés15. les accès16. les prés

🔷 Prononciation :

📌 « e » accent aigu est prononcé « é ». Il indique un son fermé.

Exemples :

un été, préféré, cédé

📌 « e » accent grave est prononcé « è« . Il indique un son ouvert.

Exemples :

frère, mère, ère, thèse

⚠️ ATTENTION :

📌 On ne met pas d’accent sur le « e » placé devant une consonne double :

Exemples :

la baguette, elle appelle, erreur

📌On ne met pas d’accent sur le « e »  placé devant un -x :

Exemples :

exemple – complexe – existence

📌 Placées en finale d’un mot, les lettres d, f, r et z ne sont jamais précédées d’un e avec accent : 

 Exemples :

chez – assez – passer – chef – pied

🔷 Exercice :

Lisez les mots suivants :

1.père2. été3. achète4. élégance
5. il cède6. céder7. déménagé8. écoutèrent
9. le pied10.elle est née en été11. le Mexique8. peser
5. examination6.une thèse7. le blé8. boulangère

Thème : Quand mettre un accent aigu ou grave ?