Champigny-sur-Marne : 

40 personnes ont attaqué le commissariat de Champigny-sur-Marne, une commune située dans le Val-de-Marne.

Que s’est-il passé ?

Une attaque d’une rare violence a commencé vers minuit samedi 10 octobre 2020 et aurait duré un peu moins d’une heure. L’attaque n’a fait que des dégâts matériels : voitures incendiées, porte d’entrée du commissariat endommagée.

Les faits :

Un groupe d’individus s’en est pris à policiers en pause devant le commissariat. Les deux policiers ont juste eu le temps de se réfugier à l’intérieur du commissariat. S’en est suivi une attaque d’une rare violence : tirs de mortiers, lancers de boules de pétanque et de divers projectiles.

Aucun des 40 assaillants n’a été interpellé.

Les raisons :

D’après des témoignages, l’attaque serait une réponse des jeunes de la cité suite à un accident de scooter qui a eu lieu dans la ville trois jours avant. La police a confirmé les faits mais affirme n’avoir aucun lien avec l’accident.

Les réactions :

Le monde politique a vivement réagi dénonçant l’insécurité montante dans le pays. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a exprimé son « son soutien total » à la police.

Ce n’est pas la première fois que Champigny-sur-Marne fait la une des journaux. En janvier 2018, deux policiers du même commissariat avaient déjà été attaqués lors d’une fête et l’agression avait créé l’émotion dans le pays.

C’est la deuxième attaque cette semaine. En effet, mercredi soir, deux policiers avaient été blessés par balles à Herblay (Val-d’Oise) durant une mission.

 

Questions :

  1. Que s’est-il passé dans la nuit du 10 octobre ?
  2. Est-ce la première fois que cette ville a des problème de violence ?
  3. Quelle personnalité politique a réagi ?
  4. Pour quelle raison l’attaque a-t-elle eu lieu ?

Développement :

  1. Pensez-vous qu’il y a des problème d’insécurité dans votre pays ?
  2. Comment, selon vous, peut-on résoudre ces problèmes ?
  3. Est-ce que les politiciens sont capables d’apporter une solution à ce problème ?
  4. Avez-vous déjà été témoins de pareilles violences ?