Marchand de chaussures – situation au marché – dialogue FLE



🔷 DIALOGUE :

le vendeur :   Allez ma p’tite dame, aujourd’hui on brade !

Jeanine  :   Je sais pas encore ce que je veux.

le vendeur :   Ah ! je comprends cette petite dame. Tout lui fait plaisir.

Jeanine  :     Je vais bien me trouver une paire qui me convienne.

le vendeur :   Aujourd’hui, on (ne) fait que des affaires.

Jeanine :    Avez-vous cette paire de chaussures en 39(1) ?

le vendeur :   Bien sûr ! Attendez ! Essayez-les !

Jeanine :   Je pense que je vais les prendre.

le vendeur :   Profitez ! Profitez ! Des prix comme aujourd’hui, vous n’en aurez pas tous les jours !

Jeanine :   J’ai l’impression que le pied gauche me serre un peu.

le vendeur : Ce n’est qu’une impression !  Essayez ce modèle-là.

Jeanine  :  Oui, il (n’) est pas mal.

le vendeur : Il (n’) est pas mal… Mais, il (n’) est pas mal du tout ! Donnez-moi votre pied.

Jeanine :  Je suis comme dans des chaussons.

le vendeur: C’est ce qu’il faut. Je veux que les gens repartent heureux.

Jeanine  : J’attends une amie, on s’est donné rendez-vous à votre stand.

le vendeur: Eh bien, je vais lui vendre aussi une paire de chaussures, ou même deux.

Jeanine : Et pourquoi pas.

le vendeur : Alors, vous prenez lesquelles ?

Jeanine : Les blanches… et les noires.

le vendeur : Ah ! vous faites une bonne affaire.

Jeanine : Vous êtes un bon vendeur.

le vendeur : C’est vrai ! Allez ! Profitez ! Aujourd’hui, tout est à 10 euros. Laissez-vous tenter !

Jeanine  : Voilà mon amie. Je vais vous régler les 2 paires. Je vous dois 20 euros.

le vendeur : Merci ma p’tite dame. Allez mesdames ! À 10 euros la paire, c’est vraiment pas cher. Une pour vous, madame ? Essayez-les, y’en aura pas(1) pour tout le monde !


(1) en 39 = en taille 39

(2) y’en aura pas = il n’y en aura pas


🔷 QUESTIONS :

  1. Qui parle ?
  2. Qu’est-ce que Jeanine achète ?
  3. Qu’est-ce qu’elle pense du vendeur ?
  4. Finalement, elle paie combien ?

  1. Un marchand de chaussures et une cliente (Jeanine).
  2. Elle achète deux paires de chaussures (une blanche et une noire).
  3. Elle trouve que c’est un bon vendeur.
  4. Elle paie 20 euros.

🔷 VRAI – FAUX

  1. Jeanine attend une amie.
  2. Jeanine ne veut pas acheter de chaussures.
  3. Jeanine achète des chaussons.
  4. Une paire de chaussures coûte vingt euros.

  1. vrai
  2. faux
  3. faux
  4. faux

Thème : marchand de chaussures

Menu communication

Vous pourriez être intéressé par :

253 Partages
Partagez252
Tweetez
+1
Enregistrer1