Comment écrire « avoir tort » ? Voici la transcription de la vidéo de la leçon.

TorD ou TorT 🥸 comment écrire tort

Vous avez tort… tort avec un T ? avec un D ?

Nous sommes nombreux à hésiter quand on écrit le mot « tort ». Est ce qu’on l’écrit avec un T ou est-ce qu’on l’écrit avec un D ? eh bien, c’est ce qu’on va voir aujourd’hui. Dans cette leçon, nous verrons d’abord quand on écrit tord avec un D, ensuite quand on écrit tort avec un T. Et enfin, nous ferons un exercice pour voir si vous avez compris. C’est parti  ! Avant de commencer, abonne-toi à ma chaîne, active les notifications, et soutiens moi avec un petit pouce.

Merci.

On écrit tort avec un D quand c’est le verbe tordre par exemple :

Il tord la bouche de douleur.

Elle tord son linge mouillé pour l’essorer.

C’est sec !

On se tord de rire en écoutant ses plaisanteries.

Et donc l’astuce pour être certain qu’il s’agit bien du verbe, il suffit de mettre ce verbe au passé composé. Ça va donner il… il a tordu, il a tordu la bouche de douleur…

Ele a  tordu son linge…

On on s’est tordus de rire et ici. On met un s a tordu parce que « on » signifie nous.

On s’est tordus de rire qui signifie nous nous sommes tordus de rire. Pour cette raison on mettra un S a tordus.

Et donc tord avec un D c’est le verbe tordre. Tordre, à la troisième personne du singulier : il tord, elle tord, on tord.

On va revoir ensemble la conjugaison du verbe tordre au présent. Ça va donner : je tords, tu tords, il/elle/on tord qui s’écrie t o r d on écrit t tord seulement pour le verbe tordre.

il/elle on tort, nous tordons, vous tordez ils/elles (pluriel) tordent.

Très bien !  notez qu’on retrouve ce verbe dans deux noms composés. Est-ce que vous les connaissez ? le premier désigne un alcool très fort et de très mauvaise qualité, c’est un tord-boyaux, tord-boyaux et le deuxième c’est … vous le connaissez le le ? tord-nez. C’est un mot technique. Chut… Oui, ben écoute, aujourd’hui aujourd’hui on étudie tort tu as tort de venir, ou plutôt tu as peut-être raison qu’est-qu’il y a ? tu as tort ça s’écrit comment toi tu sais comment on écrit tort t o r t ou t o r d ? est-ce que tu sais ? ça s’écrit avec un T.

Tu es très fort fort ; avec un t. Voyons à présent quand est ce qu’on écrit tort T.O.R.T. Eh bien, d’abord on écria tort T.O.R.T quand il s’agit d’un nom. Tord, T.O.R.D, c’était un verbe . Tort, T.O.R.T  c’est un nom par exemple :

Tu as tort de me parler comme ça.

Ils parlent à tort et à travers.

Vous êtes en tort.

Je vous les écris.

Et donc si vous hésitez, est ce qu’on écrit avec un D ou avec un T, eh bien il suffit de mettre ces phrases au passé. Si ça ne change pas, c’est qu’on écrit T.O.R.T

On entend toujours tort, donc on écrit T.O.R.T.

Ce n’est pas un verbe. Ici le verbe, c’est avoir. « Avoir tort » qui signifie se tromper, ne pas avoir raison.

Ici le verbe c’est parler. Et ici le verbe c’est être, être en tort. Être en tort qui signifie ne pas être dans son droit. Et donc au passé on entend toujours tort T.O.R.T

On va noter quelques utilisations fréquentes de tort avec un T. T.O.R.T. Et on le retrouve dans beaucoup d’expressions, dans beaucoup de locutions. On dit par exemple avoir tort, être en tort, reconnaître ses torts, à tort ou à raison, croire quelque chose à tort, donner tort. être accusé à tort,  à tort et à travers.

Je vous propose à présent de faire un exercice pour voir si vous avez compris. Deux façons de faire cet exercice : soit en suivant la vidéo comme maintenant ou bien vous pouvez d’abord le faire en imprimant le document que je vous ai mis en lien.

Je vous laisse un peu de temps pour réfléchir. Appuyez sur pause.

Alors phrase numéro un. Ils parlent à tort et à travers.

Tort ça s’écrit avec un avec un T. Oui le verbe de la phrase c’est parler. Donc ici tort, c’est bien un nom. C’est l’expression parler à tort et à travers. Ce n’est pas le verbe tordre.

Deuxième phrase :  Elle se tord de rire en écoutant son explication. Se tordre de rire c’est quand on rit énormément, se tordre de rire, se tordre de rire. Alors ici le verbe c’est… justement donc ça s’écrit T.O.R.D parce que c’est le verbe tordre. Eh oui ! se tordre de rire. Ici tort s’écrit avec un d parce que c’est le verbe tordre. Se tordre de rire, c’est quand on rit beaucoup. Se tordre de rire.

Numéro 3. Le tort tue dit la tortue.

Le tort tue… alors là, on hésite… comment j’écris ? avec un D avec un T ? On met la phrase au passé. Le tort a tué.

On entend « tort » on écrit donc avec un T.

Phrase numéro 4.

Contre toute attente, les événements récents lui ont donné tort.

Vous hésitez ? Ils lui ont donné tort. C’est pas le verbe tordre. Donc ça s’écrit avec un T C’est pas tordu.

Comment mon explication est tordue ?

Phrase numéro 5.

Je tiens à vous dire que vous êtes dans votre tort.

Vous écrivez tort T.O.R.T très bien !

Ici ce n’est pas tordre. Vous êtes dans votre temps vous n’êtes pas dans votre droit. C’est pas le verbe tordre donc on n’écrit pas avec un D.

Phrase numéro 6.

Il lui a fait du tort en publiant ces informations.

C’est le verbe « faire du tort ». Faire du tort à quelqu’un « tort » vous l’écrivez comment ? oui ! avec un T.

C’est le tort enfin non ce n’est pas le verbe tordre.

Numéro 7 le résultat de l’enquête tord le cou aux idées reçues. Le résultat de l’enquête tord le cou aux idées reçues.

Tord, ça s’écrit comment ? Oui t o r d. Pourquoi ? c’est le verbe tordre. Tordre le cou aux idées reçues. Tordre le cou signifie faire mentir. Il y avait des idées reçues, on s’attendait à quelque chose comme de… comme d’une manière évidente eh bien ça va tourner le cou aux idées reçues, ça va prouver le contraire.

Oui tordre le cou « tord » avec un D.

Numéros 8.

La branche de l’arbre… la branche de l’arbre se tord un peu plus chaque année. La branche de l’arbre se tord un peu plus… c’est le verbe tordre, n’est ce pas ? donc ça s’écrit … eh oui T.O.R.D, tord,  c’est le verbe tordre et c’est seulement dans ce cas là qu’on écrit avec un D. Et dans tous les autres cas on écrit avec un T… à part la petite exception que je vous ai dite tout à l’heure.

Numéro 9.

Ai-je tort de vous faire confiance ? ça signifie que je n’aurais pas raison… c’est le verbe avoir tort, donc ça s’écrit T.O.R.T. Eh oui ce n’est pas le verbe le tordre.

ai-je tort… je n’ai pas raison on écrit donc avec un T.

Ai-je tort ? …  je n’ai donc pas raison. Ai-je tort de vous faire confiance ?  est-ce que je me serais trompé ?

Numéro 10.

C’est le piège !

Ne buvez pas ça, c’est un véritable tord-boyaux.

Vous vous rappelez ? je vous ai dit que tordre, tordre tord c’est pour le verbe. C’est pour le verbe tordre? et tort, T.O.R.T? C’est pour le nom.

Avoir tort, être dans son tort, le tort… mais ici on a le tord-boyaux. Alors comment allez vous écrire tord-boyaux ? tort tord-boyaux, tord-boyaux, eh oui, ici on écrit T.O.R.D,  il y a deux noms qui s’écrivent T.O.R.D, ce sont des noms composés tord-boyaux… et j’ai oublié… ah oui « tord-nez » c’est très rare..

Ai-je tort de penser que vous avez bien compris cette leçon ?

Ai-je tort ? vous l’écrivez comment ? écrivez-le en commentaire et prouvez moi que vous avez compris.

À bientôt !