Écriture inclusive – dialogue

📌  Objectifs :

  • pour que + subjonctif
  • pour + infinitif présent et passé
  • pour + nom


Situation : Laura arrive avec un livre à la main. Elle l’ouvre et le montre à Louis.

🎧  DIALOGUE :

 

Laura : Comment tu lis ça ?

Louis : Ah ça ? C’est de l’écriture inclusive.

Laura : De quoi ?

Louis : De l’écriture inclusive. C’est pour que le féminin soit plus visible notamment dans les noms de métiers. C’est une initiative des féministes.

Laura : Oui, mais ça ne me dit pas comment ça se lit alors.

Louis : Ce n’est pas fait pour être lu à voix haute.

Laura : Comment ça ?

Louis : C’est pour établir un équilibre entre les hommes et les femmes, notamment pour certaines professions qui sont surtout masculines.

Laura : Alors, on ne peut pas lire cette écriture ?

LouisSi, tu dois juste adapter un peu. Par exemple, ici il faut lire Artisans et Artisanes dans la société française.

Laura : Mais alors, pourquoi on ne l’écrit pas ? Ce serait plus simple pour tout le monde !

Louis : Oui, surtout plus simple pour toi ! Bon, disons qu’il y a un effet de mode et puis c’est surtout utilisé dans les titres, c’est plus compact.

Laura : Ah d’accord.

🔷  EXERCICES : 

🔷  QUESTIONS : 

 

1. L’écriture inclusive est à l’initiative de qui ?

2. Pourquoi utilise-t-on l’écriture inclusive ?

3. Comment s’écrit « Artisans et Artisanes dans la société française. » en écriture inclusive ?

4. Où utilise-t-on cette écriture ?

1. C’est une initiative des féministes.

2. C’est pour que le féminin soit plus visible notamment dans les noms de métiers

3. Artisan.e.s

4. C’est surtout utilisé dans les titres.

 

🔷  VRAI – FAUX : 

 

1. L’écriture inclusive est facile à lire.

2. L’écriture inclusive est à l’initiative des nationalistes.

3. Louis est plutôt pour cette forme d’écriture.

4. Laura trouve cette forme d’écriture compliquée.

1. faux

2. faux

3. vrai

4. vrai

Vous pourriez être intéressé par :

276 Partages
Partagez267
Tweetez9
Enregistrer