Crotte de chien

M. Leroux : Non !  c’est dégoûtant !

M. Leporc : Quoi ?

M. Leroux : Votre chien vient de faire, là, sur le trottoir.

M. Leporc : Et alors ? 

M. Leroux : Et alors, et alors ? Ben, (il)  faut ramasser !

M. Leporc : Je n’ai pas pris de sac. Et puis, ce n’est pas grave, c’est la nature.

M. Leroux : Nature ou pas, c’est vous qui êtes responsable. 

M. Leporc : Oui, bon ça va. Je n’ai pas pris de sac, je n’ai pas pris de sac. Vous n’allez pas faire une maladie pour une crotte de chien.

M. Leroux : Tous les jours, vous passez ici avec votre chien et tous les jours vous le laissez faire. Jamais vous ne ramassez !

M. Leporc : Mais ouais, c’est ça.

M. Leroux : À quarante euros la crotte, vous finirez bien par les ramasser !

 


★ étudier le français familier


Menu communication

Vous pourriez être intéressé par :

2017-05-15T19:51:16+00:00 Tags: , |
Shares
Share This