Vouvoiement et tutoiement

Bonjour, bienvenue sur Podcast Français Facile. Je vais vous lire aujourd’hui un texte intitulé « tutoiement et vouvoiement ».

Je vais lire ce texte deux fois, une fois lentement et une fois à vitesse normale.
C’est parti.

Connaissez-vous le vouvoiement et le tutoiement ?
Le vouvoiement, VOUVOIEMENT, c’est utiliser la deuxième personne du pluriel, c’est dire « VOUS ». Par exemple, vous devez prendre ce train. Que prenez-vous ? Où habitez-vous ? Comment vous appelez-vous ?

Le tutoiement, TUTOIEMENT signifie utiliser la deuxième personne du singulier, c’est-à-dire « TU ». Par exemple, tu dois prendre ce train. Tu es étudiant. Où habites-tu?

Quand on apprend le français, on pense que la forme de politesse est compliquée. Vous devez penser au contraire que c’est très pratique : en utilisant seulement le vouvoiement, vous respectez votre interlocuteur. L’interlocuteur, INTERLOCUTEUR, c’est la personne qui parle avec vous. Si vous n’utilisez pas le vouvoiement, vous pouvez choquer votre interlocuteur, ça peut le déranger. Votre interlocuteur pensera que vous êtes impoli et il peut devenir très agressif.
Ce qui est difficile, c’est de savoir quand utiliser le vouvoiement ou le tutoiement.

On utilise le vouvoiement avec les gens qu’on rencontre pour la première fois. Vous demandez un renseignement dans la rue : vous utilisez le vouvoiement. Vous parlez avec votre voisin dans l’avion, dans le train ou dans un lieu public et vous ne connaissez pas cette personne, vous devez utiliser le vouvoiement.
On utilise aussi le vouvoiement quand on fait des achats. Pour acheter des vêtements , du pain, vous utilisez le vouvoiement même si vous achetez toujours le pain au même endroit, même si vous avez l’impression, le sentiment de connaître la boulangère.
On vouvoie aussi tous les adultes en général, les gens plus âgés, son directeur, les personnes qu’on ne connaît pas bien. On vouvoie aussi ses professeurs… Attention, le vouvoiement n’est pas toujours réciproque. Si un professeur, une personne plus âgée que vous ou votre chef vous tutoie, vous ne devez pas le tutoyer. Pour tutoyer une personne, il faut que cette personne vous le propose. Par exemple, vous parlez souvent avec votre voisin, il est un peu plus âgé que vous, il peut vous inviter à prendre un thé ou un café. Pour rendre la conversation moins formelle, il peut vous proposer de le tutoyer. Il peut dire par exemple : tu peux me tutoyer.
Si cette personne vous vouvoie, elle va vous demander l’autorisation de vous tutoyer. Elle pourra dire : « On peut se tutoyer ? » Il faut toujours accepter cette proposition.
On utilise le tutoiement dans les autres situations : surtout avec ses amis et sa famille. Au travail, on tutoie les collègues avec qui on s’entend bien.
Et puis les jeunes ne se vouvoient pas entre eux. Ils se tutoient tout de suite. Généralement jusqu’à l’université, on peut tutoyer sans problème un jeune qu’on ne connaît pas.

bouton-texte

Vous pourriez être intéressé par :

4f15f5b6d80257bf661ef4d076d34395FFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF
10 Partages
Partagez10
Tweetez
+1