Leçon de grammaire, niveau avancé (C1)

Peut-on toujours remplacer « on » par « l’on » ? Comment savoir lequel choisir ?

qu'on OU que l'on : Leçon en français facile

« L’on » – origine du pronom

L’on vient du latin homo qui signifie l’homme. Le nom est progressivement devenu un pronom qui a conservé l’article défini. Ce L euphonique est donc à l’origine un article. Très tôt, les auteurs se sont posé la question de conserver ce L’.

Quelle est la différence entre « l’on » et « on » ?

C’est essentiellement une différence de registre de langue.  « L’on » appartient au registre soutenu. Il est perçu comme plus élégant, moins familier. Il est plutôt utilisé à l’écrit.

« L’on » et « on » sont-ils interchangeables ?

Non ! Dans certains cas, il est conseillé d’utiliser l’un ou l’autre selon l’environnement du pronom.

Conseils d’utilisation :

« L’on » s’utilise pour éviter un hiatus.

Si on s’aimait, si… ➡︎ Si l’on s’aimait si…

Et on pourrait aussi…  ➡︎ Et l’on pourrait aussi…

« L’on » est très fréquent après « et, ou, où, quoi, qui, si » afin d’éviter le hiatus.

« L’on » s’utilise pour éviter le son « kon ».

Il faut que l’on se dépêche un peu.

Lorsque l’on veut partir pour l’étranger, il faut s’assurer d’avoir un passeport à jour.

Cela évite de donner un tour trop familier à la phrase.

Il est conseillé d’utiliser « l’on » quand le mot suivant commence par « con » ou « com ».

Ces choses que l’on construit.

Ces rêves que l’on concrétise.

Cela évite une sonorité en « concon » désagréable à l’oreille.

L’on ne s’utilise pas quand le mot suivant commence par un L

Il faut éviter l’allitération en L.

Lorsqu’on le dit, on le fait.

Ce qu’on leur a proposé était tout à fait correct.


💀 Ne dites pas : Lorsque l’on le dit, on le fait. Ce que l’on leur a proposé était tout à fait correct.


L’on ne s’utilise généralement pas après « quand » et « dont »

Après quand et dont, on préfèrera la liaison à l’ajout d’un L euphonique.

Ces livres dont on nous a parlé.

Quand on est éveillé, on ne dort pas.

« L’on » est rarement en début de phrase.

« L’on » peut apparaître en début de phrase uniquement pour donner un tour littéraire, pour créer un effet de style.

L’on ne savait d’où ils venaient.

L’on ne pouvait dire si c’était vrai.


🍀 EXERCICE 🍀


Lisez les phrases ci-dessous. Trouvez celles où il est possible d’utiliser « l’on ».

  1. Voici les documents dont on vous a parlé.
  2. Il fait ce qu’on lui dit de faire.
  3. Les voitures qu’on conduit aujourd’hui ont un ordinateur de bord. 
  4. Lorsqu’on leur dit la vérité, ils nous regardent de travers.               
  5. Et on se demandait parfois où tout cela les mènerait.
  6. Quand on n’a rien à dire, on se tait.
  7. Je ne vois pas en quoi on pourrait nous empêcher d’entrer.
  8. Ces gens à qui on parle sont-ils bienveillants ?
  9. Je ne sais pas si on l’acceptera facilement.
  10. Il m’a dit qu’on lui avait volé son portefeuille.
  1. Voici les documents dont on vous a parlé.
  2. Il fait ce qu’on lui dit de faire.
  3. Les voitures que l’on conduit aujourd’hui ont un ordinateur de bord.
  4. Lorsqu’on leur dit la vérité, ils nous regardent de travers.               
  5. Et l’on se demandait parfois où tout cela les mènerait.
  6. Quand on n’a rien à dire, on se tait.
  7. Je ne vois pas en quoi l’on pourrait nous empêcher d’entrer.
  8. Ces gens à qui l’on parle sont-ils bienveillants ?
  9. Je ne sais pas si on l’acceptera facilement.
  10. Il m’a dit qu’on lui avait volé son portefeuille.

Thème :  Le L euphonique


activités de grammaire