Dialogue sur le thème « L’éducation n’est plus ce qu’elle était ». D’année en année, on se lamente de l’évolution des programmes scolaires. La société est divisée en deux groupes :  les réactionnaires qui souhaiteraient une éducation basée sur les fondamentaux que sont l’écriture et la lecture et les progressistes qui considèrent qu’il faut adapter l’école à son temps et aux attentes des élèves.


Objectifs :

  • parler du système éducatif
  • donner son point de vue sur les programmes scolaires
  • contredire gentiment et argumenter

DIALOGUE :

Yan : L’éducation n’est plus ce qu’elle était !
Emma : Pourquoi tu dis ça.
Yan : Non, mais attends ! Non seulement le niveau baisse d’année en année, mais en plus le corps enseignant s’auto-satisfait de mettre le code informatique comme matière supplémentaire.
Emma : Et alors ? C’est formidable. Cela montre que l’école sait s’adapter à son époque !
Yan : Mais tu n’y comprends rien.
Emma : Bah, explique-moi alors, puisque je ne sais rien.
Yan : L’informatique va évoluant, c’est une discipline en constante évolution. Ce qui est utilisé aujourd’hui sera désuet demain.
Emma : Oui, c’est ce que je te dis vieux réac ! L’école sait se mettre au diapason et suit l’évolution de notre société.
Yan : Mais l’école n’est pas faite pour satisfaire les besoins des entreprises pour les cinq prochaines années ! Les connaissances qu’on acquiert doivent nous être utiles toute la vie.
Emma : Et qu’est-ce qui n’évolue pas alors, selon toi ? La page d’écriture à la main à une époque où on écrit tout sur ordinateur. Et puis excuse-moi, monsieur je sais tout, mais écrire au stylo bille, c’était déjà une révolution qui faisait grincer les dents les défenseurs de la plume !
Yan : Peut-être, mais on est à une époque où, aux rares occasions de devoir écrire à la main, on passe pour un débile avec une écriture d’enfant et une orthographe approximative. Je ne dis pas ça pour avoir l’air vieux jeu.
Emma : Et bien, c’est raté mon vieux.
Yan : Non, mais, c’est super important. Quoi de plus utile que bien dire, bien lire, bien écrire, bien comprendre ?
Emma : Bien penser peut-être ? Écoute grincheux, on va arrêter là la conversation et on va passer à table, tu veux bien ?

PROLONGEMENT :

  1. Êtes-vous plutôt progressiste ou réactionnaire ?
  2. Que pensez-vous des arguments de Yan ?
  3. Comment trouvez-vous la répartie de Emma ?
  4. Pensez-vous que l’éducation n’est plus ce qu’elle était ?