🔷 Objectif :

  • différence d’utilisation des verbes entendre et écouter

🔷 DIALOGUE :

Gilles : J’ai entendu dire que Martine allait avoir une promotion.

Inès : Ce sont des bruits de couloir ou on te l’a dit ?

Gilles : Paul l’a sous-entendu pendant le repas. Il m’a laissé entendre qu’elle allait être mutée à New York. Et puis j’ai entendu Jeanne en parler avec madame Dubosq.

Inès : Tu écoutes aux portes maintenant ? 

Gilles : Oh, tout de suite les grands mots. Disons plutôt que les murs ont des oreilles… Alors, tu vas laisser Dubosq te souffler le poste ou on contre-attaque ? 

Inès : Écoute, j’entends bien que tu te préoccupes de ma carrière, mais il doit y avoir un malentendu. Il n’a jamais été question que j’aie ce poste à New York. Tu comprends ?

Gilles : Mais je t’ai entendu dire l’autre fois que …

Inès : Arrête d’écouter aux portes ! s’il te plaît !

🔷 VOCABULAIRE :

À l’aide d’un dictionnaire, vérifiez le sens des mots et expressions ci-dessous :

  • sous-entendre : Laisser entendre, laisser deviner, suggérer une chose sans la dire clairement.
  • entendre dire : Entendre une rumeur, une information non confirmée
  • un bruit de couloir : Une rumeur, une information non confirmée.
  • laisser entendre : Sous-entendre, laisser deviner, suggérer une chose sans la dire.
  • les murs ont des oreilles : S’utilise quand des gens (étrangers à la conversation) pourraient écouter la conversation, il convient de ne pas parler fort ou d’être discret.
  • les grands mots : S’utilise quand une personne exagère.
  • se laisser… souffler quelque chose par quelqu’un : Se laisser prendre une chose qui nous revenait de droit.
  • écouter aux portes : Mettre son oreille contre une porte pour écouter une conversation.
  • être question de : Pour indiquer le sujet de la conversation.
  • entendre bien que : Comprendre parfaitement ce qu’on nous dit.

🔷 QUESTIONS :

  1. Quels sont les bruits de couloir concernant Martine ?
  2. Pourquoi cette information concernerait Inès ?
  3. Que conseille Inès à Gilles à la fin ?