La fin du Minitel

minitel


IMPRIMER LES EXERCICES


minitel36 15, c’est fini. Après trente ans de bons et loyaux services, le Minitel s’est éteint définitivement le 30 juin 2012. Le Minitel était une machine équipée d’un clavier et d’un écran qui a accompagné le quotidien des Français pendant les années 1980 et 1990, c’est-à-dire juste avant qu’Internet ne s’impose.

Le Minitel, c’était au départ un moyen simple de retrouver l’adresse ou le numéro de téléphone d’une personne ou d’une entreprise. Très vite, les services se sont multipliés pour en compter finalement autour de 25 000. Pour l’époque, c’était tout à fait révolutionnaire. En effet, tous les gens qui avaient chez eux un Minitel pouvaient alors consulter les résultats des courses de chevaux, jouer en ligne aux dames, aux cartes ou aux échecs, ils pouvaient vérifier les horaires de train et même acheter leur billet en ligne !

Le Minitel a aussi été une manière de discuter avec des inconnus. Des discussions qui aboutissaient parfois à des rencontres.On appelait cela le Minitel rose. Des milliers d’histoires ont été écrites à ce sujet. On y traitait des rencontres heureuses ou malheureuses. Le Minitel rose permettait de dialoguer avec d’autres utilisateurs par des messages courts, il offrait aussi la possibilité d’envoyer des courriers électroniques ou de passer des petites annonces.

Le Minitel lorsqu’il était utilisé intelligemment ne coûtait pas cher. La connexion aux nombreux services était facturée à la minute et ceux qui savaient se limiter n’avaient donc pas à se soucier du coût. D’autant que le terminal était fourni presque gratuitement.

En 2000, le Minitel était alors utilisé par 25 millions de personnes en France soit près d’un Français sur deux. On a souvent dit que le Minitel avait été un frein au développement d’Internet. En réalité, les Français sont progressivement passés à Internet quand ce dernier leur a proposé des services nettement supérieurs à ceux de leur bon vieux Minitel.


 

bouton-texte

Vous pourriez être intéressé par :

Partagez
Tweetez
+1