Livre audio – chapitre 3


chapitre 2


Audio-book3

 Michel n’en croyait pas ses yeux. Là, juste devant lui, la photo d’une personne qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à sa femme : les mêmes yeux, la même bouche, la même coiffure, le même sourire, le même nez… Il ne pouvait pas se tromper, tous les détails du visage étaient identiques. Mais que signifiait tout cela ? La photo devait être récente, en bas à droite, on pouvait lire 21 / 7 en orange. 

Pourtant, Sylvie ne sortait jamais, il la connaissait trop bien pour l’imaginer ne serait-ce qu’un instant dans un endroit comme celui-ci. Ce bar était bien trop sombre, trop louche, trop sale et sa femme trop peureuse pour y entrer. Non, ce n’était pas possible, la femme sur la photo devait être un sosie. 

L’homme chauve s’arrêta de parler et regarda avec méfiance Michel qui restait figé devant la photo.

– C’est vrai qu’elle est belle, mais à votre place je n’y penserai même pas !

– Qui est-ce.. osa Michel avec une voix tremblante.

– Je vous dis de laisser tomber. C’est la femme du Patron. 

L’homme chauve avait prononcé «Patron» avec respect, comme s’il le craignait.

– Elle s’appelle Sophie n’est-ce pas ? 

L’homme chauve se leva de sa chaise et s’approcha avec l’air sévère. Ses yeux étaient noirs et une tache sombre occupait toute la partie droite de son visage.

– Qui vous a dit qu’elle s’appelait Sylvie  ? dit le chauve les poings serrés.

Michel, n’insista pas et sortit 5 euros de sa poche.

– Son prénom, c’est Jeanne, lâcha le chauve en serrant les dents. Et je vous en ai déjà trop dit.

«Jeanne ?» se répéta Michel stupéfait. Il resta un instant pensif en regardant la photo. 

Il repensait à toutes ces soirées à chatter avec sa femme quand il était en déplacement, il n’avait jamais compris pourquoi elle s’était choisi Jane 06 comme pseudo et aussi pour son adresse e-mail.

Une telle coïncidence était-elle possible ? D’abord, ce visage absolument identique et maintenant le prénom et le pseudo qui correspondent presque. Michel voulu en savoir plus. Après tout, il avait laissé un message à sa femme pour la prévenir, elle n’avait plus de raison de s’inquiéter. Il pouvait bien rester encore un peu pour en savoir plus sur cette Jeanne. 

Sentant que le chauve attendait une explication, Michel sortit une photo de sa femme et la lui montra.

– Tenez, regardez !

– Pourquoi avez-vous cette photo ? Rangez-la tout de suite ! Si le Patron la voit, vous allez passer un mauvais quart d’heure, dit l’homme chauve.

– Non, vous ne comprenez pas. Il ne s’agit pas de la femme du patron mais de ma femme «Sylvie», répliqua Michel,  j’ai été surpris en voyant la photo tout à l’heure. C’est pour ça que je vous ai posé ces questions. La ressemblance est troublante, vous ne trouvez pas ?

– Faites-moi voir votre photo encore une fois, dit le chauve en fronçant les sourcils. Si vous dites vrai, votre femme et Jeanne sont jumelles !

– Ma femme est fille unique. Je la connais depuis l’école primaire. Si elle avait eu une soeur jumelle, je l’aurais forcément su, répondit Michel.

Le chauve regardait les deux photos quand le barman, qui était resté muet depuis le début de la scène, intervint.

– Montrez-moi la photo ! dit-il avec intérêt.

Le chauve tendit la photo au barman. Il la regarda en fronçant les sourcils. Des gouttes de sueur perlaient sur son front qu’il essuya avec son mouchoir après s’être épongé les joues, le crâne et le cou. Il semblait mal à l’aise et ses épaules trop larges le faisait ressembler à un épouvantail. Son visage devint blanc. Ses jambes tremblaient comme s’il venait de voir… un fantôme. Il s’assit sur le tabouret qu’il n’utilisait que rarement et resta silencieux.

C’est alors que la porte du bar s’ouvrit et qu’un homme entra. 

– C’est le Patron, dit le chauve d’une voix tremblante.


– à suivre –


2017-03-17T04:02:48+00:00 Tags: , |
Shares
Share This